collaborateurs
La photographe montréalaise Caroline Hayeur est bien connue pour ses installations et scénographies photographiques de grande ampleur basées généralement sur des périodes de résidence ou de longs cycles de recherche sur le terrain. Sous forme de reportages, de portraits et d’images spontanées, elle s’intéresse à imager la vie quotidienne. Les projets de livres et d’expositions tel Rituel festif, Portraits de la scène rave à Montréal et Tanz Party, en France ou l’exposition Mes Nuits Blanches au Centre d’art et de diffusion CLARK de Montréal, en témoignent.

Son travail a été diffusé par de nombreuses galeries et festivals ici et à l’étranger (Centre VU ; Centre des arts Saidye Bronfman ; Le Mois de la Photo à Montréal ; FIFA ; Tohu - La Cité des arts du cirque ; Société des arts technologiques ; MUTEK à Montréal, en Chine et au Chili ; revue Parachute sous forme de portfolio ; dans le réseau international des Galeries Photo FNAC).

Après le Musée du Panthéon Haïtien à Port-au-Prince, elle exposait à la maison de la culture Côte-des-Neiges en 2003 STOCK EN HAÏTI : Quinze ans. Depuis 2003, elle conçoit également des performances de vidéo-musique avec la musicienne Myléna Bergeron. Elle est membre de l’Agence Stock Photo et enseigne le photojournalisme à l’UQÀM. 2007 la verra également présenter un travail inédit lors de la triennale de sculptures urbaines ARTEFACT à Montréal.

François Gauthier, socio-anthropologue, détient un doctorat en sciences des religions (UQAM). Il s’intéresse tout particulièrement aux manifestations festives et aux recompositions rituelles dans la culture actuelle marquée par la consommation. Il a mené des recherches sur la culture techno, le mouvement altermondialiste et le festival Burning Man.
Renée Robitaille est saluée dans la francophonie comme l’une des rares conteuses à aborder le genre « coquin », avec un air candide, dans un langage délicatement voilé de mots fleuris. Elle partage avec son public la subtilité, les métaphores et les entourloupes qu’imaginaient astucieusement nos ancêtres pour se jouer des réprimandes contre les coquineries et la malice.
Christine Germain a publié aux éditions Planète Rebelle Textes de la soif / Monologues à voix haute (1999) et Journal Territoire / Bestiaire à Têtes de Femme (2004). Elle y dirige présentement la collection de poésie Hôtel Central. De 1998 à 2004, elle a coréalisé avec le poète et dramaturge Michel Garneau l’émission Les Décrocheurs… d’étoiles sur la chaîne culturelle de Radio-Canada.
Myléna Bergeron a développé une méthode de composition capable de subir les assauts de son imaginaire et les altérations les plus singulières. En 2005, elle fonde avec les artistes I8U et Magalie Babin le trio d’improvisation « Mrs. White ». Ses récentes compositions, déposées sur le CD Chronopée (2) (ORAL), allient avec délicatesse et brio les prises de son en direct et les manipulations numériques qui sont sa signature.
Le duo Hayeur/Bergeron développe, depuis le festival Mutek 2003, un corpus de micro-récits oniriques et singuliers par le biais de vidéo-musique. En mai 2006, elles sont invitées en résidence au MoMA de Shanghai, où elles ont eu l’opportunité de travailler sur le premier volet d’une série sur l’urbanité intitulé Mapping Territories. Ce projet a été présenté durant les Journées de la culture et sera présenté à nouveau pendant la Nuit Blanche le 3 mars 2007 à Ex-Centris.
Frédérick a. Belzile réalise des vidéos, des installations ainsi que des oeuvres interactives pour le web et cédérom. Son travail explore différentes formes narratives liées au passage de la réalité à la fiction — aux liens entre langage, mythes et culture populaire. Ses œuvres ont été exposées au Canada et à l’étranger.
Danse en langue micmaque

Crédits et remerciements

Ce projet bénéficie du soutien financier du Ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal 2005-2008. L’artiste tient aussi à remercier le Conseil des arts et des lettres du Québec pour son appui, le Centre Sagamie pour son aide précieuse dans le cadre de sa résidence de production, ainsi que tous les organismes et individus ayant rendu possible le périple Amalgat*


Liens

www.ville.montreal.qc.ca/culture

www.action-art-actuel.org

www.agencestockphoto.com

www.dominiquerankin.ca/

www.spdtq.qc.ca/

www.planeterebelle.qc.ca/

www.mikmaqonline.org/servlet/words/amalgat.html


Montréal multiculturel
www.amarragessansfrontieres.com/

retour